Le huitième recueil de poésie d’Éric, Compost-partum, paraît en octobre 2014, après Le miroir mural devant la berceuse électrique, en 2012, Lucarnes, en 2009, Circatrices, en 2008, Cinérite, en 2006, Centrifuge, en 2005, Péristaltisme, en 2004, et Faux-fuyants, en 2002. Plusieurs de ses six précédents ont été couronnés ou finalistes de prix dont le Prix Trillium, Le Droit et de la Ville d'Ottawa, et font l’objet du cursus universitaire. Il a en outre contribué à De l’enfermement à l’envol, un collectif qui a été conçu à la suite d’ateliers qu’il a donnés, à l’instar de quelques collègues, en milieu carcéral.

Il a été choisi en tant qu’invité d’honneur au 36e Salon du livre de l’Outaouais, soit l’édition de 2015.

Outre sa participation à de nombreuses activités de création et de prestation un peu partout au Canada et en Europe (Northrop Frye à Moncton, Thin Air à Winnipeg, La Francophonie des Amériques, à Québec, avec Zachary Richard, Bia, Marie-Jo Thério, Luck Mervil, Québec en toutes lettres, Festival international de poésie de Trois-Rivières, Marché de la poésie de Montréal, Festival international des littératures de Montréal, Impromptus littéraires à Ottawa et à Sudbury, spectacles à la Maison des auteurs de Gatineau, nombreuses lectures dans le cadre des Salons du livre de l’Outaouais, de Toronto et de Sudbury, Printemps de la poésie à Ottawa, Voiles en collaboration avec La Rochelle, en France, entre autres), il monte et anime divers ateliers en matière d'écriture poétique et narrative, de création spontanée, d’analyse littéraire, de discours argumentatif, d’éthique du rapport à l’autre et de situation de communication. Il a beaucoup voyagé et il s'inspire de l'insolite pour travailler dans la dialectique du discours et l'éthique de l'objet.

Quelques-uns de ses textes ont fait l'objet de la création de mises en lecture, d'autres sont devenus une websérie pour TV5 (Vision polyphonique), finaliste en France et à Aylmer dans le cadre de Festival du film, et des chansons (avec les groupes Pandaléon et Mastik), d'autres, encore, ont été transposés en œuvres visuelles. Il s'adonne aussi à la « motographie », un procédé de superposition de poésie et de photographie.

En 2012, il a été invité, dans le cadre des états généraux de l’Alliance culturelle de l’Ontario, à produire de façon spontanée un texte poétique diffusé et publié selon le mode de la création hybride avec le peintre Benjamin Rodger.

Il prend aussi part à des tables rondes et des causeries à l’Université d’Ottawa.

Il est en outre actif autour de chez lui, étant de la partie au Salon du livre de l’est ontarien et ayant été l’artisan principal de la conception de la politique culturelle de la Ville de Hawkesbury.

En octobre 2014, il offre diverses au Festival international de poésie de Trois-Rivières. Il anime et prend part à une soirée de poésie, puis il participe à une table ronde dans le cadre du Salon du livre de l’est ontarien. De là, il est invité à l’émission de Jean-Paul Moreau sur les ondes d’Unique FM et à une table ronde au sujet de l’imbrication entre l’animation Web et de la poésie. Il anime aussi, en compagnie d’Yves Breton, une causerie au sujet des perspectives multiples en littérature franco-ontarienne, à l’Institut canadien français.

Il a été élu président de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français en juin 2014, après en avoir été secrétaire-trésorier et administrateur depuis 2011. Il propose et participe à l’établissement de critères pour de nombreuses décisions, prix et projets.

Il accompagne différents jeunes auteurs dans la création à titre de critique, d’analyste et de conseiller.

Il co-dirige la collection poésie de la maison d’édition Neige-Galerie.

Depuis 2008, il enseigne un cours de littérature franco-ontarienne qu’il a conçu, dans le cadre du programme Destination Clic, à l’Université d’Ottawa, programme dans le cadre duquel il monte et donne aussi un atelier de création depuis 2003.

Il a animé un hommage au défunt poète et éditeur Robert Yergeau en avril 2013. Il a monté et animé un hommage à Pierre Raphaël Pelletier, en juin 2014.

En outre, il a été invité au Marathon d’écriture intercollégial, au cégep André-Laurendeau, en mars 2012, où il donnait les ateliers de poésie et présentait des capsules de lecture poétique.

Il s’impose diverses situations de création spontanée, d’impromptu et d’impulsion expulsée, soit l’« exploésie ». Il conçoit et anime de l’improvisation littéraire.

Il a travaillé au projet les Zurbains, avec le Théâtre Le Clou et le Centre national des arts : il a alors esquissé et présenté des ateliers de conception, puis assisté les auteurs dont le conte urbain avait été choisi.

Il est, à l’heure actuelle, réviseur et traducteur, fondateur d’Idiome Conception linguistique, en matière de politique, en matière culturelle, et en matière de soins liés à la santé, à la sécurité et à l’évacuation. Il est aussi traducteur littéraire.

En outre, il est membre de l’équipe de gestion de l’entreprise familiale, soit un magasin Intersport et une boutique de mode masculine, Maître Charle.