Rhizome est un générateur de projets interdisciplinaires dont le cœur est littéraire. Rhizome : Bertrand Laverdure, Érika Soucy, Thierry Dimanche and Anonymus Band.

Des Roches, Roger (Montréal)
Roger Des Roches, qui vit à Montréal tout près du fleuve, est poète, romancier et typographe. Il écrit depuis l’âge de 14 ans. En 2002, après une trentaine d’années consacrées à la poésie et aux romans destinés aux adultes, il prend le virage jeunesse en publiant Marie Quatdoigts, bientôt suivi de Les Idées noires d’Amélie Blanche, La Vie cachée d’Éva et Les Cruels Remords de Robert. Cette série tissée d’humour et de sentiments vrais dont l’écriture est d’une grande originalité a fait de lui l’un des auteurs préférés des jeunes. Sa deuxième série, Les fantômes, se déroule dans le même univers que les Marie Quatdoigts, avec, en plus, une jolie dose de fantastique. Le premier tome, Les Fantômes bleus sont les plus malheureux, est paru à l’automne 2005. L’auteur réfléchit présentement à la suite, intitulée Les fantômes verts grognent tout le temps.

Dimanche, Thierry (Sudbury)
Thierry Dimanche est le principal délégué de Thierry Bissonnette, professeur de littérature québécoise et de création littéraire à l’Université Laurentienne de Sudbury en Ontario. Il fut
membre de la rédaction de la défunte revue littéraire OVNI.
Dimanche est l’auteur de plusieurs recueils de poèmes dont: Le thé dehors, L’aurore marâtre, D’où que la parole théâtre et, plus récemment, Autoportraits-robots paru en 2009 à l’Hexagone. (Le Quartanier). Son plus récent recueil, Avant le timbre Un nouveau titre paraîtra sous peu chez le même éditeur.

Thierry Dimanche a pris part à bon nombre d’événements poétiques,mêlant les gammes de l'iconoclasme et du sacré,en plus de concevoir le spectacle Des suzes de Brackchita, hommage à Claude Gauvreau (productions Rhizome).

Jutras, Benoit (Montréal)
Benoit Jutras est né à Montréal en 1975. Il détient une maîtrise en études littéraires-profil création de l’UQÀM. Depuis 1998, il a participé à plusieurs lectures publiques, entre autres, au Festival international de la Poésie de Trois-Rivières, au Festival Voix d’Amériques et au Festival international de Littérature. Il a contribué à la fondation des soirées de poésie Nuits Urbaines (1998-2001). Il a collaboré aux revues littéraires Envol, Liberté, Estuaire, Exit, et co- organisé, en 2002, le premier colloque interuniversitaire des jeunes chercheurs en création. De 2004 à 2007, il a tenu une chronique pour l’hebdomadaire culturel Voir. Ses œuvres lui ont valu d’être finaliste au Prix Jacquelyne Déry-Mochon, au prix Alain-Grandbois, au Prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire, au Prix Louis Guillaume (France) ainsi qu’au Prix du Gouverneur général du Canada. Il a remporté le prix Émile-Nelligan 2002 pour
Nous serons sans voix. Actuellement, il enseigne la littérature au Collège de Rosemont.
Laverdure, Bertrand (Québec)
Né en 1967, Bertrand Laverdure est poète, romancier, journaliste littéraire, performeur et blogueur «technicien coiffeur», recherchiste et chroniqueur pour l’émission littéraire «Tout le monde tout lu!» à MAtv. Il s'intéresse à la multidisciplinarité en littérature. En poésie, il a publié, notamment, Sept et demi, au Quartanier en 2007 et Rires, au Noroît en 2004, Cascadeuse à La Courte Échelle (de la poésie pour ados) en 2013 et tout dernièrement Rapport de stage en milieu humain, chez Triptyque en 2014. Ses romans, dont Lectodôme, au Quartanier en 2008, J’invente la piscine, La courte échelle en 2010, Gomme de xanthane, Triptyque, en 2006, Bureau universel des copyrights à La Peuplade en 2011 ont tous reçus un bon accueil critique. Il a participé à plusieurs spectacles de lecture publique, dont VSUP en 2009 et P.O.M.M.E. avec le groupe ANONYMUS au Printemps des poètes 2012. À l’affût des collaborations et des expériences esthétiques les plus diverses, il a marié ses mots à tous les
types de musique. Les compositeurs Stacey Brown, Cléo Palacio-Quintin et Marc Ouellette ont mis ses textes en musique tout aussi bien, dans un autre registre, que le groupe métal Anonymus. Lettres crues, une correspondance avec l’écrivain Pierre Samson, a été publié à La Mèche à l’automne 2012. Puisqu’il s’intéresse aux technologies et à l’avenir de la narration, il a répondu à l’appel de Rodney Saint-Eloi, qui lui a demandé de participer à la collection d’essais littéraires de Mémoire d’encrier, en écrivant Comment enseigner la mort à un robot ?, un essai qui mêle ses angoisses au sujet du futur et son intérêt pour la science-fiction et les cyborgs écrivains, en 2015.Il a obtenu le prix Joseph S. Stauffer, décerné par le Conseil des arts du Canada en 1999. Il a également reçu le prix Rina-Lasnier en 2003 pour Les forêts (Noroît, 2000). Ce même recueil fut aussi retenu comme finaliste au prix Emile-Nelligan 2000. Son livre Audioguide (Noroît, 2002), fut de même en nomination pour le Grand Prix du festival International de Poésie de Trois-Rivières 2003. Il a aussi été finaliste au Grand Prix littéraire Archambault en 2009 pour son roman Lectodôme.

Soucy, Erika (Québec)
Erika Soucy est née en 1987 à Portneuf-sur-mer, sur la Côte-Nord. Auteure et comédienne, elle est de la promotion 2010 du Conservatoire d'art dramatique de Québec. Au théâtre, elle a travaillé avec les metteurs en scène Fabien Cloutier, Alexandre Fecteau et Maxime Robin, entre autres. On a pu la voir dans P.O.M.M.E. des Productions Rhizome aux côtés du groupe heavy metal Anonymus. Erika est l'auteure de Cochonner le plancher quand la terre est rouge et de L'Épiphanie dans le front, deux recueils publiés chez Trois-Pistoles. En 2007, elle fonde L'Off-festival de poésie de Trois-Rivières dont elle est toujours la codirectrice artistique. Son premier roman, Les murailles (VLB éditeur), est paru en février 2016.