Moez Surani a obtenu un baccalauréat ès arts avec distinction en biologie et en langue et littérature anglaise de l’université Queens ; puis après son installation à Montréal, une maîtrise ès arts de l’université Concordia en langue et littérature anglaise et en création littéraire. Une fois finies ses études, il a voyagé et travaillé outremer et ses textes furent publiés dans des revues et des anthologies un peu partout en Europe et en Amérique du Nord. Son premier recueil de poésie, Reticent Bodies, a paru en 2009. À sa sortie, un de ses critiques l’évaluait ainsi : « Reticent Bodies est un de ces rares livres qui a le potentiel d’être un pivot et une œuvre charnière dans l’histoire de la poésie canadienne. » Une autre critique soulignait les qualités particulières de la « voix » du livre : « il est capable de passer sans effort d’un style laconique et monosyllabique, à des compositions syntaxiques complexes qui produisent un langage très expressif. » La même année, il a obtenu une Bourse Chalmers pour les arts en vue d’une brève période de recherche en Inde et en Afrique de l’Est. Il a parcouru à pied la route du pèlerinage Camino Santiago en Espagne, fait l’ascension du Mont Kilimanjaro et participé à des résidences d’artistes en Italie, en Finlande, au Canada, en Lettonie, en Suisse et à Taiwan. En 2012, il publié son deuxième recueil de poèmes, Floating Life, qui a été loué pour ses « images aussi simples qu’étonnantes. » Il participe actuellement à plusieurs projets collaboratifs d’art interdisciplinaire et de performance.