Originaire de l’Alberta, mais établie à Montréal depuis plus de trente ans, Erín Moure se consacre à la poésie et à sa traduction. Elle a publié quinze volumes de traductions de poésie à partir du français, de l’espagnol, du portugais et du gallicien. Parmi ses publications les plus récentes, soulignons : Kapousta (Anansi, 2015) et Planetary Noise: Selected Poetry of Erín Moure (Wesleyan, 2017). Elle est détentrice de la bourse Woodberry Poetry Room Fellowship pour 2016-2017 de l’université Harvard.