Renée Sarojini Saklikar a récemment complété son mandat comme première poète lauréate de la ville de Surrey en Colombie-Britannique. Son livre le plus récent, Listening to the Bees , a été écrit en collaboration avec Mark Winston et son premier recueil, children of air india (Nightwood Editions, 2013), a gagné le prix pour la poésie du Canadian Authors’ Association en 2014. Renée a été co-éditrice de The Revolving City: 51 Poems and the Stories Behind Them (Anvil Press/SFU Public Square, 2015), finaliste au prix City of Vancouver Book Award. Son livre de colportage (chapbook), After the Battle of Kingsway, the bees, (above/ground press, 2016), fut également finaliste au prix bpNichol award en 2017. Sa poésie a fait l’objet d’installations musicales et visuelles, y compris dans l’opéra Air India. Elle a été admise au Barreau de la Colombie-Britannique, a été Directrice du service de l’emploi des jeunes dans la fonction publique provinciale et enseigne actuellement le droit et l’éthique à l’Université Simon Fraser où elle enseigne aussi la création littéraire, de même qu’au Vancouver Community College.

Elle est responsable de la série de lectures publiques Lunch Poems at SFU qui jouit d’une grande popularité et est membre du conseil d’administration des revues Event magazine et The Capilano Review. Elle est également membre du conseil du Surrey International Writers Conference.

Renée appartient à The League of Canadian Poets, de même qu’à The Writers’ Union of Canada (TWUC), au sein de laquelle elle participe au Comité sur l’équité. Elle travaille actuellement à l’écriture d’une longue épopée poétique de science- fiction, THOT-J-BAP, dont des extraits paraissent en revue, dans des anthologies et des livres de colportage.

(Photo : svds)