La poète de poésie parlée et doula Rhube Knox vit sur le Territoire algonquin non-cédé à Ottawa (Ontario). Ses poèmes narratifs explorent les thèmes de l’amour, du traumatisme, de la stigmatisation et de la maladie mentale et ils lui ont valu d’être la première femme à gagner le Slam poétique OG500, de même que le Slam féminin d’Ottawa, et de mérité la quatrième place au Slam individuel de poésie canadien. Elle a animé des ateliers d’écriture pour plusieurs organisations et elle estime que l’éducation et la poésie sont de puissants outils de transformation sociale.